• Emmanuelle MASSOURIDES (I-STEM, Institut des cellules Souches pour le Traitement et l’Etude des maladies Monogéniques/AFMTéléthon/INSERM, Corbeil-Essonnes, France)

            « Apport des cellules souches pluripotentes humaines pour l’étude de la myogenèse précoce dans la Dystrophie musculaire de Duchenne »

(Invitée par Stéphane SEBILLE)